Aller au contenu
Expertise hydrique et barrages

Rivière des Mille Îles - Étude des solutions de soutien des étiages critiques

Le présent rapport vise à présenter les résultats d’analyses des solutions hydrauliques possibles de soutien du débit d’étiage de la rivière des Mille Îles. La décision de réaliser une telle étude origine des conditions d’étiage critique vécues en 2001 et 2002. L’étiage critique de l’été 2001 a en effet donné lieu à une problématique de sécurité d’approvisionnement en eau potable pour les municipalités desservies par la rivière des Mille Îles, alors que le débit de cette dernière a atteint environ 13 m³/s. Les valeurs minimales de débit observées pour cette période de l’année, au cours des années 1970 à 2000, étaient rarement passées sous 20 m³/s. Dans de telles conditions de débit, la dilution des eaux usées rejetées dans la rivière devient faible, au point qu’elle entraîne une situation critique au regard de la capacité de traitement des stations de traitement d’eau potable. Il importe de préciser également que la population desservie en eau potable à partir de la rivière des Mille Îles a connu un accroissement très important au cours des 10 à 20 dernières années.

Lors de l’épisode critique d’étiage de l’été 2001, le Centre d’expertise hydrique du Québec (CEHQ) est intervenu d’urgence en permettant de vidanger des débits plus élevés que la normale en provenance de deux réservoirs situés dans le bassin versant de la rivière des Outaouais, afin d'assurer un débit minimal d'environ 25 m³/s. Par la suite, les municipalités concernées ont demandé au ministère de l’Environnement (MENV)1 de définir des interventions permanentes qui permettraient d’assurer un débit minimal à la rivière en cas d’épisodes semblables. Le CEHQ a réalisé une étude préliminaire des solutions possibles de soutien d’étiage et a déposé un rapport au printemps 2002. De même, il a mis en place, à l’hiver 2002, une procédure de gestion d’urgence en prévision de la répétition de tels épisodes dans la rivière des Mille Îles. Le rapport d’étude préliminaire contenait, pour sa part, des conclusions relatives aux options d’intervention permanentes étudiées pour le soutien du débit d’étiage et recommandait notamment de procéder à certaines analyses complémentaires, ce dont rend compte le présent rapport.

Rapport, format PDF, 3 Mo

Veuillez prendre note que des copies du rapport principal sont disponibles pour consultation aux points suivants :


1 Désormais le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP).

 

Barre de navigation
Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2003